Accueil Présentation Axes de recherche Afficher les articles par mots-clés: Egypte

Ville et révolution en ÉgypteRoman Stadnicki (dir.), "Ville et révolution en Egypte", Egypte monde arabe, troisième série, n°11, 2014.

argaiv1222

Trois ans se sont écoulés depuis la révolution du 25 janvier, autant de temps pour observer le jeu des acteurs urbains pris dans la transition politique en Égypte. Comment pouvoirs publics, urbanistes et citadins s’inscrivent-ils dans la mécanique de changement enclenchée en 2011 ? Quels repositionnements peut-on observer sur la scène politique et professionnelle ? Quelles évolutions des modes d’action ?

Mobilisations, contestation des politiques urbaines et réinvention des pratiques urbanistiques : avec l’ambition de reconsidérer les dynamiques urbaines à l’aune des changements politiques et sociaux qui secouent l’Égypte depuis 2011, ce dossier fait état de la mutation de l’action et de l’imaginaire urbanistique alors que le pays vit un moment critique de son histoire contemporaine.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

Cairo Traffic. Image by Andy Serrano via andyserrano.comAprès quelques mois d'interruption, la revue de presse mensuelle sur la ville et sur l'aménagement du territoire en Egypte reprend, elle est à découvrir sur le blog du CEDEJ. Construction, logement, politiques urbaines sont les axes principaux mais une attention spéciale est également portée sur les questions environnementales et sur les choix de développement concernant l'ensemble du territoire égyptien.

Hyperdensité et politiques du logement

Dans son article publié par Jadaliyya, puis par Cairo from Below, Jon Argaman revient sur l’argument-phare des politiques urbaines du Caire depuis déjà plusieurs décennies, celui de la trop grande densité. Il montre comment les discours officiels ont façonné le mythe d’une ville au bord de l’explosion (voir aussi ici pour une réflexion sur la densité au Caire).

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

arab citiesLe dernier numéro de la revue Built Environment (Alexandrine Press, Oxford), intitulé Arab Cities after the "Spring" (Villes arabes après le "Printemps") et coordonné par Roman Stadnicki ( CEDEJ), Leïla Vignal (Rennes II) et Pierre-Arnaud Barthel (UPEM), vient de paraître.

Roman Stadnicki, Leïla Vignal, Pierre-Arnaud Barthel, Arab Cities after the "Spring", Built Environment, Volume 40, Number 1, March 2014.

Built Environment is published quarterly in March, June, September and December. With an emphasis on crossing disciplinary boundaries and providing global perspective, each issue focuses on a single subject of contemporary interest to practitioners, academics and students working in a wide range of disciplines. Issues are guest-edited by established international experts who not only commission contributions, but also oversee the peer-reviewing process in collaboration with the Editors.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

LE PERSONNAGE DE LA FEMME DANS LE ROMAN ET LA NOUVELLE EN ÉGYPTE DE 1914 À 1960Charles Vial, Le personnage de la femme dans le roman et la nouvelle Egypte de 1914 à 1960, Presses de l' IFPO, Damas, publié en 1979 et mis en ligne en 2014, 493 p.

Premières lignes

Le problème de la condition de la femme ne s’est pas posé à l’Égypte de « l’intérieur », à un stade particulier de son évolution sociale. Il lui a été imposé par sa confrontation avec l’Occident, à l’époque moderne. Jusque-là le statut de l’Égyptienne, et de la musulmane en général, consiste dans l’application des préceptes contenus dans le Coran et la Sunna. Loin d’être compris dans un esprit évolutif, le Livre et la Tradition sont interprétés de la façon la plus littérale, et en tout cas, les fuqahā’ ne sont pas féministes dans leur casuistique. L’usage admis, d’autre part, ne tient aucun compte des restrictions, pourtant nettement formulées, dont le législateur a assorti la pratique de la polygamie et du divorce. Sans doute faut-il voir là un aspect de la « sclérose », de la « stagnation » qui ont affecté l’Islam et dont il a déjà souvent été débattu. Quoi qu’il en soit, le sentiment profond du musulman est parfaitement net sur ce point : il est intimement convaincu que la šarī‘a...

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
1000Al-churûq, 20 Janvier 2014

1000 jours de révolution

25 janvier 2011 : une manifestation est organisée au Caire et dans certains gouvernorats. Des milliers de personnes participent à cette manifestation qui a coïncidé avec la fête de la police [l'appel avait été lancé par l'activiste bloggeur Waël Ghoneim sur la page Facebook « nous sommes tous Khaled Saïd », du nom du jeune homme de 28 ans torturé à mort par la police en juin 2010 à Alexandrie]. Ils protestent contre la dégradation de la situation politique, économique, sociale et contre les politiques du ministère de l'Intérieur. Le premier martyr : trois balles dans la poitrine, les pieds et les épaules, le jeune Moustapha Mahmoud, 22 ans, est tombé comme premier martyr de la révolution du janvier, le premier jour, devant le commissariat de arba'în à Suez.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

Les élections de la révolution (2011-2012)Sous la direction de Clément Steuer, Les élections de la révolution (2011-2012), Egypte/Monde arabe, n° 10, 2013

Le paradoxe des élections égyptiennes de 2011-2012 est qu’il s’agit d’élections « fondatrices », dont les effets institutionnels ont tous été annulés avant terme. Entre les deux séquences révolutionnaires du 25 janvier 2011 et du 30 juin 2013, les électeurs égyptiens se sont en effet rendus cinq fois aux urnes, pour approuver deux textes constitutionnels depuis lors annulés, élire deux assemblées aujourd’hui dissoutes, et choisir un président de la République désormais démis de ses fonctions. Ces différentes opérations électorales n’en demeurent pas moins les premières élections libres organisées au sortir de six décennies d’autoritarisme, et elles ont contribué – plus sans doute que tout autre événement – à renouveler les acteurs du jeu politique égyptien et à bouleverser leurs pratiques.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

cedejLe 11 Mars 2013, s’est déroulé au Caire, dans les locaux de l’Institut Français d’Égypte, une première session d’un séminaire organisé par le CEDEJ (Centre d’Etudes et de Documentation Economiques, Juridiques et Sociales – Institut Français de Recherche à l’Etranger relevant du MAEE et du CNRS), en collaboration avec UN-HABITAT et GIZ (Coopération allemande).

Cette série de conférences, « Egypt Urban Futures », est une initiative née de la coopération du CEDEJ avec la GIZ (Participatory Development Programme in Urban Areas – PDP) et UN-Habitat, et s’inscrit dans la continuité des réunions mensuelles de discussions sur le développement urbain (« Expert Discussion Meetings on Urban Development ») organisées depuis 2008 par le CEDEJ et la GIZ. L’objectif de ce cycle de séminaires est d’aborder les principaux enjeux du développement urbain en Egypte, à raison de sessions trimestrielles, et de créer une plateforme d’échange d’expériences et de connaissances sur ce même thème. Ce séminaire vise à établir un véritable dialogue entre institutions publiques, société civile, « activistes-urbanistes », secteur privé, bailleurs de fonds et chercheurs.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

Tahrir 23 novembre 2012Le CEDEJ, Institut de recherche français ( MAEE/CNRS) situé au Caire, inaugure ses "Carnets" - Égypte en révolution(s) - hébergés par la plateforme hypotheses.org.

Ils présentent la recherche "en train de se faire" au CEDEJ en sciences sociales. Ils accueillent des analyses, traductions d'articles de presse, entretiens, carnets de terrain, cartographies, photographies, etc., qui permettent de visualiser la diversité des expressions politiques et culturelles dans la nouvelle Égypte.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

Carnet de l'Irmc : Processus électoraux, révolutions et transitions en Égypte et en TunisieSarah Ben Nefissa a organisé à Tunis le 24 avril 2012, avec l' IRMC, une rencontre scientifique sur Processus électoraux, révolutions et transitions en Egypte et en Tunisie [1] (partenariat IRMC-Tunis, IRD-Paris, MMSH-Aix-en-Provence).

Présentation et contexte : L'analyse des révolutions et des mouvements sociaux dans le monde arabe a fait l'objet, depuis 15 mois, de nombreuses manifestations scientifiques organisées par l'Institut de recherche sur le Maghreb contemporain. Ont été étudiées successivement les questions des hybridités politiques entre autoritarisme et démocratie, du changement constitutionnel et des transitions démocratiques, de l'expression des sociétés civiles et des nouvelles formes de la citoyenneté, du cyberactivisme et des mouvements sociaux en ligne.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Irmc - Tunis

Almost two years after the January 25th revolution, Cairo lives a paradoxical moment. Cairo is the main stage of the protests, whereby the political and social changes underway in Egypt find their repercussions on the urban scale. Between 2011 and 2012, the city experienced a material and institutional blockage that opposed its urban management to its daily practices. Today the metropolis finds a renewed attention from a number of actors that are mainly involved in 'civil society'. These actors aspire to 'revolutionise' urbanism.

The general popular enthusiasm created by the fall of Mubarak has rapidly made way for a collective feeling of disillusion. Process of transfer of power started with the transfer of power from the army to a civil regime and became effective through the election of Mohammed Morsi in June 2012. Cairo bears many marks of this transition period that are still very relevant six months after the presidential election.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 7