Accueil Présentation Axes de recherche Afficher les articles par mots-clés: Egypte

25M.-Fr. Boussac, S. Denoix, Th. Fournet, B. Redon (éd.), 25 siècles de bain collectif en Orient. Proche-Orient, Égypte et péninsule Arabique, Co-édition IFPO-IFAO, Le Caire, Institut français d'archéologie orientale, 2014, 1260 p.

argaiv1765

Depuis 2006, Balnéorient mène une enquête sur le bain collectif en Méditerranée orientale, de l’Antiquité (haute époque hellénistique) à l’époque contemporaine. Ce programme fédératif s’était donné pour but d’étudier les divers aspects d’une pratique sociale dans une région qui n’avait jamais encore été prise comme épicentre d’une réflexion menée à la fois sur le temps long et dans un cadre géographique large.
L’ouvrage présent réunit 63 articles, études de cas et synthèses, accompagnés d’une bibliographie commune. Ils examinent le phénomène balnéaire à l’échelle du Proche-Orient et permettent d’en proposer une vision d’ensemble, ne serait-ce que pour en souligner la complexité et mettre en lumière l’extrême richesse du patrimoine thermal de cette région. L’approche diachronique adoptée permet, en particulier, de proposer une autre lecture de l’histoire du bain collectif, ailleurs présentée comme ponctuée de temps forts, que seraient les époques romaine et ottomane, et jalonnée de moments atones ou de périodes de reculs comme la fin de l’Antiquité ou l’époque contemporaine. Au contraire, le présent ouvrage démontre l’extrême richesse et la diversité du patrimoine balnéaire du Proche-Orient, à toutes les époques et dans toutes les contrées sur lesquelles a porté notre étude.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

hassanPremier spectacle égyptien programmé au Festival d’Avignon, Haeeshek, Je te (sur)vivrai, a été présenté pour la première fois en France dans la Cour minérale de l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse du 14 au 18 juillet 2014. Puisant dans des sources de différentes natures, le travail de Hassan El-Geretly explore la culture populaire et la tradition orale dans l’Égypte de l’après Moubarak. Entretien réalisé à Avignon, le 22 juillet 2014, par Najla Nakhlé-Cerruti.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Workshop Series “Egypt Urban Futures” No. 3: Urban Equity: Egyptian Cities from the Legal PerspectiveEGYPT URBAN FUTURES (EUF) is a workshop series, jointly organised by CEDEJ, GIZ and UN-Habitat, which aims to promote dialogue between the public and private sector, civil society, development organisations and academia. EUF provides a platform to exchange experiences and opinions on issues concerning urban development for all stakeholders engaged in the field.

The third workshop was held on 29th of April 2014 and tackled the topic of urban equity, where the current condition of Egyptian cities from a legal perspective was discussed.. Furthermore, the event attempted at bridging the gap between the global discourses on urbanism and the local ones. It was divided into three sessions: a) Urban equity in the Egyptian context & Debriefing on the 7th World Urban Forum; b) The Rights AND the City; Government Perspective; and c) The Right TO the City; Civil Perspective. The speakers hosted by the workshop represented international organisations, academia, government officials and civil society activists and professionals. Around 110 participants from diverse academic, professional and other civil society groups attended the EUF.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej
Quel avenir pour les relations turco-égyptiennes ?L’ambassadeur de Turquie en Egypte, Hüseyin Avni Botsalı a donc quitté Le Caire le 27 novembre dernier, conformément à la décision égyptienne l’ayant déclaré, quelques jours auparavant, «persona non grata». Cet ultime développement aura été sans doute sévèrement ressenti par un diplomate d’expérience, qui avait mis beaucoup d’énergie à rétablir le cours des relations turco-égyptiennes depuis son retour au Caire, en septembre dernier. Rappelé comme son homologue égyptien après le renversement du président Morsi, Hüseyin Avni Botsalı avait repris ses fonctions, au Caire, avec la ferme intention de sauver ce qui pouvait l’être. Ses efforts auront donc été vains, le gouvernement égyptien ayant pour sa part été beaucoup plus fataliste, en ne renvoyant pas officiellement son représentant en Turquie. Ce dernier, venu faire ses bagages à Ankara au cours de la semaine qui a suivi la réduction des relations diplomatiques turco-égyptiennes au niveau de chargé d’affaires, a néanmoins organisé un dîner d’adieu à l’intention de ses collègues arabes en poste en Turquie…

Des relations souvent difficiles entre les deux pays

Au delà des raisons liés au contexte politique des dernières semaines, et plus particulièrement aux déclarations du premier ministre turc qui ont exaspéré le nouveau gouvernement intérimaire égyptien, les observateurs avertis sur les bords du Nil rappellent que les relations turco-égyptiennes n’ont jamais été «un long fleuve tranquille», et que c’est la troisième fois qu’un ambassadeur turc est expulsé dans l’histoire.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Baudouin Dupret et Jean-Noël Ferrié, Délibérer sous la coupole. L'activité parlementaire dans les régimes autoritaires, Presses de l' IFPO, Beyrouth, 2014, 208 p., mis en ligne sur OpenEdition books le 15 janvier 2014.activité parlementaire dans les régimes autoritaires

L'ouvrage propose une étude praxéologique des débats parlementaires en contexte autoritaire, qui se fonde sur une analyse détaillée des transcriptions de débats parlementaires ayant eu lieu en Égypte, en Syrie et en Afghanistan. Il montre que la forme parlementaire possède les mêmes propriétés de base dans des régimes de nature pourtant différente, de sorte que les différences s'inscrivent dans un continuum et non dans une opposition. Ce comparatisme s'inscrit donc dans la suite des travaux insistant sur l'existence de dispositifs autoritaires dans les démocraties et de dispositifs démocratiques dans les régimes autoritaires. En effet, si l'étude des débats parlementaires dans une démocratie montre que ceux-ci n'ont qu'une portée décisionnelle limitée – la majorité l'emportant indépendamment des points de vue argumentés –, cette même étude, poursuivie dans les régimes autoritaires, montre que les gouvernants sont contraints de respecter les formes parlementaires et de s'ajuster à celles-ci.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
commerce transnational et recompositions urbaines

Ma recherche doctorale s'inscrit à la suite de travaux de sociologues et de géographes ayant souligné très récemment la vitalité des espaces commerçants, et plus particulièrement des marchés urbains dans le monde arabe et méditerranéen (Mermier, Peraldi, 2010). Cette vitalité est à mettre en relation avec le processus de « mondialisation non hégémonique » que G. Lins Ribeiro définit comme « le flux transnational de populations et de biens impliquant de relativement faibles quantités de capital et de transactions informelles, parfois semi-légales voire illégales, souvent associé au monde en développement mais en réalité présent à travers le globe » (Ribeiro, 2012). Cette mondialisation permet ainsi aux plus pauvres et aux petites classes moyennes d'avoir accès à des biens de consommation courante à des prix attractifs. Elle met en relation pays producteurs (Asie du Sud-Est très largement) et pays consommateurs, notamment les pays en développement dont les classes populaires et moyennes sont en forte demande de cette consommation à bas prix (vêtements, textile, produits pour la maison, etc.).

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Irmc - Tunis
cedejLe CEDEJ (Centre d’Études et de Documentation Économiques, Juridiques et Sociales) lance un appel à contribution d’articles sur les nouvelles luttes liées au genre en Egypte depuis 2011, pour le prochain numéro de sa revue Egypte/Monde arabe (http://ema.revues.org/?lang=fr).

Depuis le soulèvement de début 2011, différentes problématiques liées au genre sont apparues dans le cadre de la mobilisation et de la contestation révolutionnaire en Egypte. Les 18 premiers jours et les phases suivantes ont permis de constater comment la libéralisation économique avait déjà affecté le « marché patriarcal » en sapant les notions traditionnelles de masculinité, comme l’ont observé nombre de chercheurs. Les relations de genre étaient déjà en évolution, tout comme les relations entre les citoyens égyptiens et l’Etat.
Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

retour sur l'espace intellectuelLa nahḍa ou « Renaissance » de la culture arabe se déroula du xviiie à la première moitié du xxe siècle, dans un contexte de pénétration occidentale économique et politique et de réformes au sein de l’Empire ottoman (les « Tanzimat »), ainsi que d’influences culturelles et intellectuelles médiatisées par des groupes divers. Néanmoins, nos connaissances des échanges arabo-européens au sein de ce mouvement ont longtemps été dominées par l’image d’un contact « bilatéral » entre deux mondes, arabe et occidental, conçus comme monolithiques. L’histoire célèbre de l’intellectuel musulman Rifâʿa al-Ṭahṭâwî, partant pour Paris en 1826 dans le cadre d’une mission scolaire du gouverneur de l’Égypte Mehmet Ali, reste la version la plus communément reçue du contact arabo-occidental pendant cette période. Les relations directes avec les pays considérés comme les plus « avancés », la France surtout, mais aussi l’Angleterre, sont toujours privilégiés dans notre image du rapport entre les pays arabes et le reste du monde pendant cet époque. Il est cependant possible d’ajouter d’autres facettes à cette vision d’un simple contact entre « Arabes » et « Occidentaux ». Nous pourrions faire mention, par exemple, du rôle des liens avec d’autres pays musulmans (la Turquie, la Perse, l’Afghanistan et l’Inde, avec notamment l’influence de Ǧamāl al-Dīn al-Afġānī sur des penseurs arabes tels que Muḥammad ʿAbduh). Mais même les contacts avec « l’Occident » ou l’Europe n’étaient jamais limités aux interactions simples et directes avec l’Europe de l’Ouest. Des éléments de la culture intellectuelle française ou même anglaise sont arrivés dans le monde arabe par l’intermédiaire d’autres langues et influences. Nous nous proposons d’en donner quelques exemples.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Ville et révolution en ÉgypteRoman Stadnicki (dir.), "Ville et révolution en Egypte", Egypte monde arabe, troisième série, n°11, 2014.

Trois ans se sont écoulés depuis la révolution du 25 janvier, autant de temps pour observer le jeu des acteurs urbains pris dans la transition politique en Égypte. Comment pouvoirs publics, urbanistes et citadins s’inscrivent-ils dans la mécanique de changement enclenchée en 2011 ? Quels repositionnements peut-on observer sur la scène politique et professionnelle ? Quelles évolutions des modes d’action ?

Mobilisations, contestation des politiques urbaines et réinvention des pratiques urbanistiques : avec l’ambition de reconsidérer les dynamiques urbaines à l’aune des changements politiques et sociaux qui secouent l’Égypte depuis 2011, ce dossier fait état de la mutation de l’action et de l’imaginaire urbanistique alors que le pays vit un moment critique de son histoire contemporaine.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej

Cairo Traffic. Image by Andy Serrano via andyserrano.comAprès quelques mois d'interruption, la revue de presse mensuelle sur la ville et sur l'aménagement du territoire en Egypte reprend, elle est à découvrir sur le blog du CEDEJ. Construction, logement, politiques urbaines sont les axes principaux mais une attention spéciale est également portée sur les questions environnementales et sur les choix de développement concernant l'ensemble du territoire égyptien.

Hyperdensité et politiques du logement

Dans son article publié par Jadaliyya, puis par Cairo from Below, Jon Argaman revient sur l’argument-phare des politiques urbaines du Caire depuis déjà plusieurs décennies, celui de la trop grande densité. Il montre comment les discours officiels ont façonné le mythe d’une ville au bord de l’explosion (voir aussi ici pour une réflexion sur la densité au Caire).

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 8