Accueil Présentation Axes de recherche Afficher les articles par mots-clés: Liban

LogoIfpo2011_cDu 7 au 11 juillet 2014 à Beyrouth

argaiv1222

Projet soutenu par l’Agence Universitaire de la Francophonie, le LabexMed et le projet européen WAFAW et organisé en collaboration entre l’ IFPO et l’Université Saint-Joseph de Beyrouth, l’ IREMAM, le CHERPA et le CEDEJ.

Les candidatures sont à déposer avant le 28 avril 2014.

Adressées à  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. et  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. , elles comprendront :
  •  un CV
  •  un projet de participation de 6 000 signes environ, rédigé en français ou en anglais, indiquant comment les candidats questionnent dans leurs travaux leurs rapports à des sources.
Les frais de transport et de séjour seront pris en charge par les organisateurs.
Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Saïd AqlDamas, Al-Cham, capitale de la Syrie, est l'une des plus anciennes cités du monde. Damas, sa rivière Barada, son mont Qassioun, ses jardins, sa mosquée des Omeyyades, ses églises, ses remparts, ses palais et ses caravansérails, ses ruelles couvertes bordées de boutiques et ses souks, ses maisons traditionnelles, ses quartiers, ses artisans et ses commerçants, sa population musulmane et chrétienne... Damas vit actuellement des jours tragiques. Au moment où la ville est prise dans l'engrenage d'une guerre effroyable dont personne ne connaît l'issue, les images de chaos qui nous parviennent d'elle à travers les médias sont d'une noirceur extrême. Pourtant, Damas n'a cessé d'alimenter l'imaginaire des écrivains, des romanciers, des nouvellistes et des poètes arabes durant des siècles, d'Ibn Battuta à Ahmad Chawqi, de Nizar Qabbani à Mohammed al-Maghout, en passant par Ghada al-Samman et bien d'autres encore. C'est sous l'angle de la littérature qu'Éric Gautier a choisi d'évoquer cette ville millénaire. Dans cette optique, il a sélectionné et traduit en français quelques-uns des plus beaux textes la concernant.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Hôpital privé de jour dans le quartier de Sioufi (Beyrouth) © Vincent GeisserLe Département des Études contemporaines (DEC) de l’ IFPO a lancé en 2012 un séminaire intitulé « Liban : quel État pour quels citoyens ? ». Rompant avec le discours récurrent et stérile sur l’exception libanaise dans ses multiples versions (« îlot démocratique », « démocratie consensuelle », « État mercenaire », « État confessionnel », etc.), le parti scientifique de ce séminaire est de prendre au sérieux le phénomène étatique au Liban, en analysant de manière empirique les mécanismes de production des politiques publiques, leurs modes de diffusion dans les différents secteurs de la société (armée, justice, éducation, santé, logement…) et, en retour, les mobilisations citoyennes qu’ils suscitent.
La séance du 20 février 2014 était consacrée au thème : « “État” de santé au Liban : une médecine à deux vitesses ? », avec la participation de Rouham Yamout (médecin, chercheuse associée à l’American University of Beirut), Alissar Elias (docteure en géographie de la santé, Child Protection Officer dans une ONG à Tripoli), et Filippo Marranconi (doctorant en anthropologie à l’Ifpo).

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

L’anarchie du paysage urbain beyrouthin. Place des Martyrs. © Caecilia PieriLe Département des Études contemporaines (DEC) de l' IFPO a lancé en 2012 un séminaire intitulé « Liban : quel État pour quels citoyens ? ». Rompant avec le discours récurrent et stérile sur l'exception libanaise dans ses multiples versions (« îlot démocratique », « démocratie consensuelle », « État mercenaire », « État confessionnel », etc.), le parti scientifique de ce séminaire est de prendre au sérieux le phénomène étatique au Liban, en analysant de manière empirique les mécanismes de production des politiques publiques, leurs modes de diffusion dans les différents secteurs de la société (armée, justice, éducation, santé, logement...) et, en retour, les mobilisations citoyennes qu'ils suscitent.

La séance du 16 janvier 2014 était consacrée au thème : « L'État libanais : le grand absent des politiques de l'habitat ? », avec la participation de Guillaume Boudisseau (RAMCO Real Estate Advisers), Mona Fawaz (Associate Professor à l'American University of Beirut), Ghassan Moukheiber (député, membre de la commission des lois), et Caecilia Pieri (responsable de l'Observatoire urbain de l'Ifpo).

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

LogoIfpo2011_cColloque international organisé par l’Université de Balamand, la Maison de l’Orient et de la Méditerranée et l’Institut Français du Proche-Orient. Université de Balamand (Liban) - 13, 14 et 15 décembre 2013.

International conference organized by the University of Balamand, the Maison de l’Orient et de la Méditerranée and the Institut français du Proche-Orient.

ندوة دولية من تنظيم جامعة البلمند، وبيت المشرق والبحر المتوسط والمعهد الفرنسي للشرق الأدنى.

This call for papers is available in french, english and in arabic languages.

Propositions à envoyer avant le 30 juin 2013 à l’adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Proposals should be sent before June 30, 2013 at the following address: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

يرجى إرسال الاقتراحات قبل تاريخ 30 حزيران 2013 على العنوان التالي: Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

LogoIfpo2011_cJournée d’étude co-organisée par Fabienne Martin (anthropologue, LISST-CAS, Toulouse), Jean-Baptiste Pesquet (Doctorant en sociologie des religions et anthropologie politique, Université Paris V et IFPO, Beyrouth) et Alexandre Soucaille (anthropologue, CEIAS, Paris) à l'Ifpo à Beyrouth le 30 avril 2013.

Dans le cadre du programme de l’ ANR « Ruptures. Événements radicaux et reconfigurations de l’existence », nous proposons d’organiser une journée d’étude à l’Institut Français du Proche Orient à Beyrouth, le mardi 30 avril 2013, sur le thème des ruptures liées au religieux. L’objectif de cette journée est de réfléchir aux expériences de transformation radicale de l’existence, des rapports à soi et au monde, qui s’opèrent dans le champ du religieux – qu’il s’agisse d’expériences individuelles ou d’expériences collectives.

Date limite de candidature : 20 mars 2013.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

© Photo Teach For LebanonLe Département des études contemporaines de l’ IFPO a lancé en décembre 2012 un séminaire intitulé « Liban : quel État pour quels citoyens ? ». Rompant avec le discours redondant et stérile sur « l’exception libanaise » dans ses multiples versions (« îlot démocratique », « démocratie consensuelle », « État mercenaire », « État confessionnel », etc.), le parti pris scientifique de ce séminaire est de prendre au sérieux le phénomène étatique au Liban, en analysant de manière empirique les mécanismes de production des politiques publiques, leurs modes de diffusion dans les différents secteurs de la société (armée, justice, éducation, santé, logement….) et, en retour, les mobilisations citoyennes qu’ils suscitent.

Après une première séance sur l’armée libanaise (L’Armée libanaise, symbole d’une nation réconciliée ?, mardi 5 décembre 2012), suivie d’une seconde sur la justice (Justice, État et mobilisations sociales au Liban, mardi 15 janvier 2013), nous publions ci-dessous la synthèse de la troisième séance consacrée à la politique scolaire au Liban qui s’est déroulée le 19 février 2013 à l’Institut français.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

LogoIfpo2011_cOn assiste depuis deux décennies à un regain d’intérêt des sciences sociales pour la question du temps et des temporalités. Le monde arabe et musulman n’a toutefois suscité que peu de réflexions en ce sens. Pourtant, l’historiographie sur le temps, qui puise essentiellement dans l’expérience occidentale (centralité du christianisme, de la culture marchande du Moyen Âge puis de la révolution industrielle…), doit sans doute être révisée et ajustée à la réalité du terrain proche-oriental. L’objet de ce colloque est d’explorer la question du temps, dans ses dimensions concrètes et abstraites, au Liban et au Proche-Orient, afin d’en restituer les spécificités et de mettre au jour les mécanismes sociaux, les déterminants qui ont fait évoluer, sur le long terme, cette notion complexe dans la région.

Date limite de soumission : 15 mars 2013

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Formation doctorale Histoire des textes arabes anciens 25-02 01-03 2013Formation doctorale co-organisée par le Centre National de Recherche Scientifique (IRHT, LEM, Centre Jean Pépin), l’Institut Français du Proche-Orient, l’Université Libanaise, l'Université Saint-Joseph (Bibliothèque orientale, CEDRAC, Centre Louis Pouzet), l’Université Saint-Esprit de Kaslik, l’Orient Institut Beirut, le Laboratoire d’Études sur les monothéismes (CNRS), le Centre Jean Pépin (CNRS), le Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Liban, l’Agence Universitaire de la francophonie et l’Université de Balamand (Beyrouth).

Une semaine de formation sur l’histoire des textes arabes anciens se déroulera sous la direction d’Anne-Marie Eddé (CNRS-IRHT) dans plusieurs universités libanaises, à Beyrouth, Kaslik et Balamand, du 25 février au 1er mars 2013.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

©Ifpon 7 janvier 2013L’ IFPO a lancé en décembre 2012 un séminaire intitulé « Liban : quel État pour quels citoyens ? ». Rompant avec le discours redondant et stérile sur « l’exception libanaise » dans ses multiples versions (« îlot démocratique », « démocratie consensuelle », « État mercenaire », « État confessionnel », etc.), le parti pris scientifique de ce séminaire est de prendre au sérieux le phénomène étatique au Liban, en analysant de manière très empirique les mécanismes de production des politiques publiques, leurs modes de diffusion dans les différents secteurs de la société (armée, justice, éducation, santé, logement…) et, en retour, les mobilisations citoyennes qu’ils suscitent.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 7