Accueil Présentation Axes de recherche Afficher les articles par mots-clés: OVIPOT

Question kurdeLa publication, le 28 février dernier, par le quotidien Milliyet d’extraits de l’entretien qu’a eu, avec Abdullah Öcalan, la délégation des 3 députés kurdes du BDP, le 23 février, a relancé les supputations sur les risques d’un sabotage du processus en cours pour tenter de résoudre la question kurde en Turquie.

argaiv1558

Depuis le mois de décembre 2012, le gouvernement par l’intermédiaire de ses services de renseignement (le MİT), mène des pourparlers avec le leader du PKK qui purge une peine de prison à vie sur l’île d’İmralı, au large d’Istanbul. Ce processus baptisé «processus d’İmralı» a commencé à gagner en crédibilité, lorsque deux députés kurdes (Ahmet Türk et Aysel Tuğluk) se sont rendus, le 3 janvier, sur l’île avec l’accord du gouvernement, pour s’entretenir avec Abdullah Öcalan (cf. notre édition du 7 janvier 2013). Par la suite, en dépit de l’assassinat de 3 militantes du PKK à Paris, le 9 janvier (cf. notre édition du 15 janvier 2013), la volonté des principaux protagonistes impliqués dans la conduite du processus n’a pas faibli, débouchant le 23 février, sur l’envoi à İmralı d’une nouvelle délégation parlementaire kurde, composée de Pervin Buldan, Altan Tan et Sırrı Süreyya Önder, 3 députés du BDP.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

İbrahim KaboğluConstitutionnaliste réputé, Ibrahim Kaboğlu est professeur à la Faculté de droit de l’Université de Marmara, à Istanbul. Avocat au barreau d’Istanbul,  ancien président du Conseil consultatif des droits de l’homme,  il est aussi, depuis des années, une figure de la société civile turque, théoricien et  praticien des droits de l’homme et de la citoyenneté, dans les champs des libertés d’association et d’expression , du droit à l’environnement et des droits sociaux. A l’occasion de son séjour à l’IEP de Grenoble comme professeur-invité, nous l’avons interrogé sur l’état d’avancement du projet de nouvelle constitution (dit antérieurement de « constitution civile » pour rappeler que l’actuel constitution turque, bien qu’amendée 17 fois, a été élaborée dans le sillage du coup d’Etat de 1980)  qui vise soit à amender profondément la constitution de 1982 (très sécuritaire car rédigée juste après le coup d’Etat militaire du 12 septembre 1980), soit à rédiger un texte constitutionnel entièrement nouveau.

 

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

La guerre des mots entre le gouvernement et l'opposition, déjà latente lors de la célébration du «Kurban bayramı – Eid al-Adha», la semaine dernière, et sur laquelle nous nous étions attardé, lors de notre précédente chronique (cf. notre édition du 28 octobre 2012), s'est muée en un affrontement beaucoup plus ouvert à l'occasion de la célébration de la fête nationale. Le 29 octobre 2012, à Ankara, près de 50 000 personnes se sont massées en effet sur la place de l'ancien parlement d'Ulus, à l'appel du CHP, de formations de gauche et d'extrême-gauche, ainsi que de multiples associations et ONG laïques. On sait que ce rassemblement avait été interdit par le gouverneur d'Ankara, qui avait invoqué des risques de provocations et de violences. La police a donc tenté de disperser la manifestation en usant de gaz lacrymogènes et de canons à eau. 9 policiers et une trentaine de manifestants auraient été blessés. Mais finalement, la police, ouvrant le barrage qu'elle avait dressé, a permis à la foule de défiler jusqu'au mausolée d'Atatürk.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Ifea/OVIPOT : Tawakkul Karman devient turqueLe 11 octobre 2012, la célèbre activiste yéménite Tawakkul Karman a reçu, du ministre turc des affaires étrangères en personne, une carte d'identité qui lui confère la nationalité turque. Rappelant que la famille de Tawakkul Karman a des origines turques, qui se trouveraient dans la province de Karaman (sud-est de la Turquie), Ahmet Davutoğlu a déclaré notamment que son pays était «honoré qu'une femme issue d'une famille anatolienne ait mené une telle lutte pour la liberté et la démocratie au Moyen-Orient».

 

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Morsi en IranInterview d'Hicham Mourad, rédacteur en chef d'Al Ahram Hebdo

Jean Marcou, qui a récemment séjourné en Egypte, y a rencontré Hicham Mourad, le rédacteur en chef du magazine francophone, «Al Ahram Hebdo» ; une entrevue d'autant plus instructive que le nouveau président égyptien Mohammed Morsi semble avoir pris récemment toute la mesure de ses fonctions, en se défaisant de la vieille garde de l'armée égyptienne et en commençant à se manifester sur la scène diplomatique moyen-orientale. Quand on connaît l'influence qu'exerce l'expérience turque sur certains dirigeants influents des Frères musulmans, ces initiatives rappellent les camouflets infligés aux militaires par l'AKP et la propension de Recep Tayyip Erdoğan à faire de son pays une puissance régionale. Mais il n'est pas sûr que la comparaison avec la Turquie soit toujours pertinente, et l'Égypte, plongée actuellement dans une situation économique difficile, n'a pas les moyens de telles ambitions. Explications par Hicham Mourad...

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Egemen Bağıs - les accords de réadmission EU-Turquie - OVIPOTLes accords de réadmission prévoyant le renvoi des migrants illégaux turcs ou ayant transités par la Turquie ont été paraphés le 21 juin, lors du cinquantième conseil d'association UE-Turquie en présence de Selim Yenek,(conseiller permanent de la Turquie à l'UE) et Egemen Bağıs (ministre turc des affaires européennes, cf. photo). La Commissaire en charge des Affaires intérieures Cecilia Malmström a salué cet accord qui, selon elle, "va permettre dans notre intérêt commun de mieux contrôler les frontières et gérer l'immigration". Ceci étant dit, parapher ne signifie pas signer : les accords semblent entérinés par les deux parties, mais la Turquie souhaite s'assurer de la mise en place de l'exemption de visa pour les ressortissants turcs à destination des pays de l'Union Européenne (sauf pour le Royaume-Uni, l'Irlande et le Danemark). Chypre, dont les relations avec la Turquie sont tendues, a accepté le 21 juin de lever ses réserves, alors qu'elle s'apprête à assurer la présidence semestrielle du Conseil de l'UE à compter du 1er juillet.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Ifea/OVIPOT : Ouverture du procès du KCK à Silivri et inconstances gouvernementalesLe 2 juillet, à Silivri, près d'Istanbul, s'est ouvert le procès du KCK, un réseau d'élus et de militants kurdes, accusés d'être la vitrine politique urbaine du PKK. Depuis 2009 et la publication d'une saisissante photo de suspects arrêtés et menottés, attendant en file indienne sous la surveillance de leurs gardiens, cette affaire a donné lieu à des vagues d'arrestations successives, qui ont conduit près de 2000 personnes derrière les barreaux. Ce sont 205 d'entre elles qui comparaissent actuellement à Silivri, dont l'éditeur Ragıp Zarakolu et l'universitaire Büşra Ersanlı. À bien des égards, ces derniers sont devenus, du fait de leur notoriété, les figures emblématiques de cette interminable procédure judiciaire, et leur situation suscite aujourd'hui une importante mobilisation internationale de solidarité (cf. La pétition « Le grand enfermement des libertés en Turquie » publiée dans Le Monde du 4 juillet 2012). L'arrestation de ces deux personnalités turques, en novembre dernier (cf. notre édition du 5 novembre 2011), dans le cadre de l'enquête sur le KCK, quelques mois après celles des journalistes, Ahmet Şık et de Nedim Şener, dans le cadre d'Ergenekon (cf. notre édition du 6 mars 2011), avait confirmé à quel point ce genre d'affaire s'insère dans une stratégie d'intimidation des milieux d'opposition en Turquie. Toutefois, si l'affaire Ergenekon est partie de la mise au jour des agissements répréhensibles de «l'Etat profond» et des immixtions de l'armée dans la vie politique, pour ensuite ratisser large bien au-delà des cercles de comploteurs, et toucher des intellectuels dont le seul crime est de déplaire au régime, l'affaire du KCK est apparue d'emblée comme issue de mobiles de basse politique. Après l'échec qu'a constitué pour l'AKP, lors des élections municipales de mars 2009, la conservation par le DTP (la formation parlementaire kurde qui a précédé l'actuel BDP, avant d'être dissoute par la cour constitutionnelle) de ses bastions politiques dans le sud-est (cf. notre édition du 30 mars 2009), le gouvernement a entrepris d'empêcher concrètement une affirmation du fait politique kurde dans la vie courante. C'est ce qui explique sans doute cet acharnement judiciaire contre des élus et des militants kurdes, mais aussi contre les intellectuels turcs susceptibles, comme Ragıp Zarakolu et Büşra Ersanlı, d'apporter leur soutien à ce processus.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Coup d’Etat a la turca en Egypte ?Après avoir invalidé, le 14 juin 2012, la loi sur «les piliers du régime» qui menaçait la candidature d'Ahmed Chafiq, le candidat de l'armée en lice pour le second tour de l'élection présidentielle, la Haute cour constitutionnelle égyptienne a annulé, le lendemain, les dernières élections législatives qui avaient élu, il y a six mois, un parlement où les Frères musulmans avaient la majorité. «Coup d'Etat en douceur», «Coup d'Etat larvé», «Coup d'Etat institutionnel», les médias cherchent l'expression adéquate pour caractériser une situation ambiguë qui voit l'armée et l'establishment qui gouvernent l'Égypte depuis 60 ans mobiliser le droit et des décisions de justice pour légitimer leur intervention de plus en plus pressante dans le processus politique. Beaucoup évoquent bien sûr l'interruption par les militaires algériens du processus électoral après un premier tour favorable aux islamistes, qui en 1991 avait précédé le basculement de ce pays dans la guerre civile. Mais la comparaison ne s'avérant pas concluante, c'est aussi vers la Turquie, dont l'armée s'est distinguée par de multiples formes de coup d'Etat militaire dans le passé, que les regards se tournent aussi.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Alors que la vie politique turque connaissait depuis une dizaine de jours une phase de tensions provoquées par les déclarations du ministre de l'intérieur sur le drame d'Uludere et les réactions qui s'en sont ensuivies, Recep Tayyip Erdoğan a ouvert une polémique sur un tout autre terrain. Le 25 mai 2012, s'exprimant devant la branche féminine de son parti à Istanbul, le premier ministre a condamné l'avortement, en l'assimilant à un meurtre : «Je considère l'avortement comme un meurtre. Que vous tuiez un bébé dans le ventre de sa mère ou que vous le tuiez après, il n'y a aucune différence.» Il a également rappelé son hostilité à l'accouchement par césarienne, avant de surenchérir en comparant l'avortement, cette fois, à Uludere! Le leader de l'AKP n'a pas tardé à recevoir le soutien de sa ministre des affaires sociales, Fatma Şahin. «Il n'est pas question pour nous de tempérer nos positions sur la question du droit à la vie.», a-t-elle affirmé, tout en appelant à l'usage des méthodes contraceptives pour éviter de recourir à l'avortement.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Ifea/ OVIPOT: L’impasse syrienne inquiète la TurquieLa Turquie a confirmé, le 20 mars 2012, qu'elle n'a l'intention ni d'établir une zone tampon en Syrie, ni de fermer son ambassade à Damas. Alors que, ces derniers jours, les réfugiés sont nombreux à passer la frontière turque pour échapper à la répression qui tente d'avoir raison des foyers de résistance au régime de Bachar el-Assad, l'option d'une zone tampon a été pourtant de nouveau évoquée, à plusieurs reprises, la semaine dernière, par des officiels turcs.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 10