Accueil Présentation Axes de recherche Afficher les articles par mots-clés: histoire
Vendredi, 31 Janvier 2014 14:09

Publication CMB : Une vie contre une autre

une vie contre une autreSonia Combe, Une vie contre une autre, Editions Fayard, Paris, 2014, 336p.

argaiv1236

Beschreibung

À Buchenwald en 1944, des communistes allemands sauvent un enfant juif âgé de trois ans d’un convoi pour Auschwitz en rayant son nom de la liste. Un autre partira à sa place. Les circonstances de ce sauvetage et la découverte de procès secrets de détenus politiques, kapos de Buchenwald, menés à la fin de la guerre dans la zone d’occupation soviétique et en RDA, ont soulevé un débat en Allemagne de l’après-réunification : victimes du nazisme, les antifascistes auraient-ils été aussi des collaborateurs ?

Article publié dans la catégorie : Actualité du Centre Marc Bloch - Berlin

Call for applications Fellowships PHD / Post-Doctorate 2014One or two doctoral or post-doctoral research position are vacant at the French Institute of South Africa. IFAS is a French Research Institute Overseas ( IFRE) under the supervision of the French Ministry of Foreign and European Affairs and the CNRS, covering Southern Africa (UMIFRE 25, USR 3336).

These posts are financed through non-renewable (save for exceptional reasons) relocation allowances (Aides à la Mobilité) for a maximum of nine months. Successful applicants will receive the scientific and logistic support of IFAS and will become involved in the scientific life of the Institute by regularly taking part in the ongoing activities (conferences, seminars, conferences, publications, etc.).

Deadline for applications : 11 December 2013

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français d'Afrique du Sud

Hauran V. La Syrie du Sud du Néolithique à l’Antiquité tardive. Volume IISous la direction de Michel al-Maqdissi, Frank Braemer, Jean-Marie Dentzer et Eva Ishaq, Hauran V. La Syrie du Sud du Néolithique à l'Antiquité tardive. Volume II, Presses de l' IFPO, Beyrouth, 2013.

Présentation

Après une phase d’exploration très fructueuse, à la fin du XIXe et au début du XXe siècle, suivie d’une longue période de désintérêt de la part de la communauté scientifique, les études archéologiques dans le Hauran et les régions environnantes ont repris en 1974. La publication du recueil Hauran I (1985-1986), puis celle des actes du colloque réuni à Suweida en 1990 par la DGAMS (1997), faisaient connaître un ensemble de contributions pluridisciplinaires qui dressait un état des connaissances et relançait les principaux corpus et inventaires en cours portant sur l’épigraphie, l’architecture et la céramique régionales. En 2007, le colloque de Damas a montré d’abord combien se sont multipliées les interventions sur le terrain, qu’il s’agisse d’études de site ou de programmes thématiques régionaux. Les projets Balnéorient et Atlas des sites pré- et protohistoriques de Syrie du Sud ou encore l’inventaire des maisons villageoises d’époque romaine permettent ainsi d’aborder de manière nouvelle, sur la longue durée, les questions de l’occupation du sol et du développement local, de l’urbanisme et de l’architecture.
Des corpus d’études sur les périodes pré- et protohistorique ont aussi été constitués. En une vingtaine d’années, on est passé de la collecte d’informations relativement ponctuelles, recueillies sur des sites éloignés les uns des autres, à une recherche de terrain plus dense et systématique, fouilles et prospections confondues, dont les résultats permettent de donner aujourd’hui à la Syrie du Sud une place tout à fait significative, à l’échelle du Levant Sud, de la période natoufienne à l’âge du Fer.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
Vendredi, 11 Juillet 2014 10:00

Publication Ifpo : Analecta

analectaRegis Blachère, Analecta, Presses de l' IFPO, Damas, 632 p., publié initialement en 1975 et mis en ligne sur OpenEdition books le 1er juillet 2014.

Professeur d'arabe à l'École nationale des langues orientales puis à la Sorbonne, directeur d'études à l'École pratique des hautes études, de l'Institut d'études islamiques de l'université de Paris (1956-1965) et du Centre de lexicographie arabe, Régis Blachère (1900-1973) est un monument de l’orientalisme et des études arabes en France.

De sa thèse sur Mutanabbî à sa Grammaire de l'arabe classique, en passant par son Dictionnaire arabe-français-anglais, son Histoire de la littérature arabe : des origines à la fin du XVe siècle de J.-C. et surtout sa traduction « critique » du Coran (1947) et son essai de reclassement des sourates dans l'ordre chronologique de leur révélation, aucun arabisant n’a pu passer à côté de son œuvre, dont le présent ouvrage, Analecta, rassemble, dans une longue série d’articles, les textes les plus marquants.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Histoire et anthropologie des odeurs en islam médiévalFort de l’intérêt suscité par la table-ronde intitulée Fragrance et pestilence : histoire et anthropologie des odeurs en terre d’Islam à l’époque médiévale, organisée le 14 décembre 2012 à Beyrouth par l’Institut Français du Proche-Orient, le Bulletin d’études orientales consacre à ce sujet un dossier thématique.

Quoique l’Orient soit traditionnellement considéré comme un monde de senteurs parfumées et épicées, la question du rapport des musulmans aux parfums et aux odeurs n’a à ce jour que peu intéressé les chercheurs. Bien qu’ayant à leur disposition des sources nombreuses et variées, tant matérielles, recueillies à l’occasion de fouilles archéologiques, que textuelles (chroniques, récits géographiques, traités de médecine, œuvres littéraires, etc.), historiens et archéologues se sont le plus souvent contentés de quelques considérations générales, n’évoquant parfums, encens et onguents et n’en soulignant la diversité et la qualité, ainsi que le coût faramineux et les origines lointaines que pour illustrer le raffinement de la société arabo-musulmane médiévale ou son rôle dans les échanges commerciaux.

Date limite de soumission : 15 octobre 2014

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Nūr ad-DīnNikita Elisséeff, Nūr ad-Dīn. Un grand prince musulman de Syrie au temps des Croisades, Tomes 1, 2 et 3, Presses de l' IFPO, Damas, publiés initialement en 1967 et mis en ligne sur OpenEdition Books le 12 juin 2014.

Nūr ad-Dīn a joué un rôle central dans l’histoire de l’Orient musulman médiéval et même dans l’histoire mondiale. Ce prince, dont son contemporain Guillaume de Tyr disait qu’il était « vir providus et discretus, dux timens Deum », – homme avisé et remarquable, chef craignant Dieu, – et que Michelet considérait dans son Histoire des Croisades comme « un des saints de l’islamisme », Ernst Herzfeld le définissait ainsi : « Nūr ad-Dīn Maḥmūd b. Zengī b. Aq Sunqur, d’origine turque, prédécesseur de Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf b. Ayyūb, l’Ayyoubide d’origine kurde, est une figure moins spectaculaire et aussi moins connue en Occident, mais c’est une personnalité plus remarquable et d’importance historique plus grande même que Saladin ».

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

peuples musulmansClaude Cahen, Les peuples musulmans dans l'histoire médiévale, Presses de l' IFPO, Damas, 496 p., publié initialement en 1977 et mis en ligne sur OpenEdtiion Books le 12 juin 2014.

Dans Les peuples musulmans dans l’histoire médiévale (1977), Claude Cahen a choisi de rassembler les textes qu’il juge avoir été les plus marquants de sa carrière d’orientaliste qu’il a initiée durant les années 1930.

Cette anthologie débute par une série de réflexions sur le métier d’historien du monde musulman médiéval et sur la méthode que ce dernier dont adopter dans la conduite de ses travaux (« Réflexions sur la connaissance du monde musulman par les historiens », “Editing Arabic chronicles: A few suggestions”, “The historiography of the Seljuqid period”, « Considérations sur l’utilisation des ouvrages de Droit musulman par l’historien »).

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

ifha

 

 

Le Bulletin d’Information de la Mission Historique Française en Allemagne, renommé Revue de l’Institut français d’histoire en Allemagne depuis 2009, se veut un reflet de la recherche française sur l’Allemagne. Ce périodique annuel publie des articles de recherche originaux, entre cent et cent cinquante comptes rendus par livraison, qui, dans des délais fort brefs, font connaître aux lecteurs francophones les principales productions de l’historiographie de langue allemande la plus récente. Au-delà, la Revue de l'IFHA se fait l'écho de nombreuses informations destinées aux universitaires français et francophones sur les structures, les thèmes, les débats et les projets en cours de la science historique allemande.

url : http://ifha.revues.org/

Article publié dans la catégorie : Revues en ligne des Ifre
Mercredi, 11 Juin 2014 16:21

Publication Ifpo : Atlas of Jordan

jordanMyriam Ababsa (dir.), Atlas of Jordan, History, Territories and Society, Presses de l' IFPO, Beyrouth, 485 p. Publié initialement en 2013 et mis en ligne le 11 juin 2014.

Le pari d'un atlas physique, historique et contemporain

Le projet de cet atlas est d'expliquer la formation des territoires jordaniens sur le temps long. Pour cela des experts jordaniens, européens et américains associés à l'Institut français du Proche-Orient ont été invités à révéler les résiliences spatiales de structures anciennes : les complémentarités entre terroirs (champs cultivés, guarrigues et steppes) dès le Néolithique, les dynamiques commerciales le long des voies longitudinales des wadis (Jourdain, Araba, Sirhan), les trames administratives héritées (trames urbaines des premiers royaumes d'Amman, Moab et Edom ; trames commerciales associant Damas et Jerusalem sous l'Empire ottoman ; limites du contrôle de l'État aux confins du Bilad al-Sham ottoman et du Hejaz). La limite du monde sédentaire (de la maʿmūra) a fluctué pendant des siècles de part et d'autre de la limite des zones en agriculture sèche, suivant les modes de contrôle étatique des tribus nomades et de la maîtrise technique des réseaux d'approvisionnement en eau. C'est le long de cette limite que la route du pèlerinage s'est développée, sur le tracé ancestral liant le sud de la péninsule arabique à Damas, limite orientale du peuplement sédentaire pendant des siècles.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
Jeudi, 05 Juin 2014 14:44

Ifea/Dipnot : Amida de Mésopotamie

amidaRassemblée sur le moment constantien, l’historiographie contemporaine a quelque peu délaissé les autres périodes de l’histoire ancienne du site. Elle ne s’est guère attardée sur l’apport des sources syriaques, lesquelles dévoilent pourtant des éléments essentiels susceptibles de combler en partie les hiatus qui séparent l’apparition de la cité sur la scène historique, dans la pleine lumière du récit d’Ammien, en amont, de la lointaine mention d’Amedu, dans les Annales Royales assyriennes en 866, et en aval, de la prise de la ville par les Arabes en 639. Par exemple, la mention d’un kunegion par un chroniqueur du VIème siècle a permis d’identifier un théâtre, monument qui atteste l’importance de la cité du Haut-Empire puisque l’on ne construit déjà plus ce type d’édifice à l’époque de Constance, ce qui pose à nouveau la question de l’origine de la fondation romaine.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 13