Accueil Présentation Axes de recherche Afficher les articles par mots-clés: hypotheses.org

Avortement, mai, un tournant ?En Turquie, le mois de mai semble jouer un rôle spécial pour la question de l’avortement. C’était le 24 mai 1983 que la loi n°2827 légalisant l’avortement jusqu’à la 10e semaine de grossesse a été approuvée par le Conseil national de la sécurité, condition nécessaire pour pouvoir être publiée dans le Journal officiel. Le 25 mai 2012, le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan a remis en cause la pratique de l’avortement lors de la conférence régionale sur la population et développement organisée par l’ONU à Istanbul. Il a d’abord assimilé l’avortement au meurtre ; le lendemain, il le comparait à l’incident d’Uludere – lors duquel 34 personnes sont décédées, victimes d’un bombardement par erreur de l’armée turque). Après une réaction vigoureuse de la part de l’opinion, les travaux pour la modification de la loi se font désormais au sein du Ministère de la santé, loin de la portée du public. Le 24 mai prochain, on va « fêter » le 30e anniversaire de la loi de 1983. Le gouvernement va-t-il profiter de cette occasion pour expliciter son projet ?

argaiv1738

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

LuminairesDans le champ des études historiques, les lampes demeurent des objets  relativement secondaires, en dépit des nombreuses sources – textuelles, archéologiques et iconographiques – aujourd’hui disponibles. Elles ne sont jamais abordées pour elles-mêmes, en tant qu’objets véhiculant des informations d’ordre historique, mais toujours comme des supports ornementaux ou des indicateurs chronologiques. Ainsi, tandis que les historiens de l’art appréhendent généralement les luminaires – principalement en verre et en métal – comme des objets d’art, la plupart des archéologues considèrent les lampes – en particulier en céramique – comme des éléments de datation de leurs unités stratigraphiques. Quoique précieuses, les approches stylistiques et typo-chronologiques demeurent insuffisantes pour apprécier à sa juste valeur le rôle du luminaire, et doivent être complétées par une étude tridimensionnelle du mobilier luminaire. En effet, l’historien et l’archéologue gagneraient à aborder la question des luminaires sous les angles à la fois technique, fonctionnel, et symbolique. Afin d’illustrer cette perspective de recherche, je présenterai ici quelques questionnements autour du thème des lampes dans les mosquées médiévales et proches-orientales – ces lieux de culte constituant un point d’entrée privilégié pour l’étude de la fonctionnalité des luminaires, en général, et des lampes en particulier.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Carte récapitulative des différentes excursions urbaines organisées par l’OUI entre 2000 et 2013. Pour chaque année les visites sont classées par couleur, et il est également possible de cliquer sur les lieux indiqués pour avoir plus d’informations sur la visite correspondante. Cette carte et les informations attenantes sont en cours d’élaboration.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Musée Trotski à BüyükadaLa municipalité d’Istanbul envisage de transformer en musée la maison où a séjourné Léon Trotski entre 1929 et 1933. Après son expulsion d’URSS par Staline, le leader bolchévique russe, séjourna pendant 4 ans à Büyükada, la principale île des Princes, au large d’Istanbul, sur la mer de Marmara. Résidant dans le kiosque d’Izzet Paşa, l’ex-chef de l’armée Rouge aurait rédigé alors l’essentiel de l’une de ses œuvres majeures «Histoire de la Révolution russe». À la fin des années 1980, j’avais pu rencontrer certains des anciens voisins du dirigeant soviétique déchu, qui se souvenaient l’avoir vu pêcher ou se promener alentour.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Un autre IranUn autre Iran

Par Christian Bromberger

Armand Colin, 2013, 256p.

ISBN 9782200286460

À lire le livre de Christian Bromberger sur la province iranienne du Gilân – terre humide et verdoyante dont les habitants sont les « têtes de Turcs » des Iraniens –  quiconque connaît la Turquie ne peut s’empêcher d’y reconnaître une singulière parenté avec la « région de la Mer noire » (Karadeniz, désignation commune des montagnes pontiques), comme si « ceux de la Mer noire », les Karadenizli, trouvaient avec les Gilâni une sorte de cousin oriental sur l’autre versant du Caucase. Les similitudes sont étonnantes, à la fois dans la physionomie de ces régions et dans leur relation avec leur pays respectif.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Inégalités sociales et pauvreté en TurquieA qui profite la croissance turque ? Si les inégalités de revenu en Turquie ont diminué entre le milieu des années 1990 et la fin des années 2000 -à la différence de la moyenne des pays de l’OCDE, où ces inégalités ont augmenté-, le gouvernement turc a encore fort à faire afin de réduire les inégalités sociales et la pauvreté dans son pays. Car malgré cette diminution, la Turquie reste le second pays de l’OCDE à avoir le plus d’inégalités de revenus après le Mexique. Si, selon le classement Forbes, la Turquie comptait 38 milliardaires en 2011, la moitié de la population percevait, elle, un salaire inférieur à 230€ par mois (chiffres de 2008). Ainsi, les 20% de ménages les plus riches gagnent huit fois plus (25 894$ par an) que les 20% des ménages les plus pauvres (3 179$). Pour comparaison, en France, les 20% les plus aisés gagnent « seulement » quatre fois plus que les 20% de ménages les plus modestes.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

régime semi-présidentielAlors que la commission de conciliation du parlement turc, qui élabore le projet de nouvelle constitution, s’est vue accorder, au début du mois d’avril, un délai supplémentaire pour mener à bien ses travaux, nombre d’observateurs doutent de plus en plus de la capacité de cette instance à s’accorder sur un texte définitif. Lancée après les dernières élections législatives de 2011, la commission en question représente de façon paritaire les quatre partis qui siègent au sein de la Grande Assemblée Nationale de Turquie (AKP, CHP, MHP et BDP), mais depuis son entrée en fonction, la progression de son travail a été extrêmement laborieuse.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul
Thanks russiaLes manœuvres diplomatiques de la Russie sur le dossier syrien relèvent d’une rationalité stratégique peu commune. A Washington, dans les couloirs de la Maison Blanche, il ne serait guère étonnant que les débriefings de l’ambassadrice américaine à l’ONU, lorsqu’il s’agit des violences en Syrie, soient particulièrement prisés. Depuis des mois que dure la tragédie (les premiers combats ayant commencé au printemps 2011), on doit se presser en effet pour entendre un jour rapporter l’expression d’une position ferme anti-insurrection formulée par le représentant russe, avec un sérieux à faire pâlir Staline, un autre jour expliciter les mauvaises raisons en faveur du maintien d’Assad, ou, plus rarement, détailler les obstacles politiques et institutionnels, posés par la Russie, aux possibles missions de bons offices que l’ONU pourrait mener. Saisissant est le fourvoiement de celui qui s’oppose à toute résolution un tant soit peu substantielle du Conseil du Sécurité sur la Syrie et qui l’affirme avec aplomb, fierté et grandiloquence croyant ainsi considérablement gêner ses « alliés » et démontrer sa puissance, alors qu’il n’en est rien.
Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Famille palestinienne de Ramallah, 1900-1910L’Institut français du Proche-Orient ( IFPO) et l’Université de Bir-Zeit (Territoires palestiniens) organisaient le 18 mars 2013 au Centre culturel français de Ramallah la troisième édition du séminaire « La Palestine en réseaux : du concept à l’étude de cas ». Ayant désormais atteint sa vitesse de croisière, cette nouvelle séance du séminaire a porté sur les questions migratoires et les enjeux patrimoniaux, donnant lieu à des discussions animées autour de trois communications : Les réseaux transnationaux : un concept utile pour l’étude des internationaux résidant dans les Territoires palestiniens ? (Clio Chaveneau, doctorante à l’Université de Paris 5) ; la mobilité de la population palestinienne des territoires occupés (Majdi al-Malki, professeur à l’Université de Bir-Zeit) ; et les enjeux patrimoniaux autour des pressoirs à huile d’olive (Maissoun Sharkawi, doctorante à l’Université de Nantes).

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Tahrir 23 novembre 2012Le CEDEJ, Institut de recherche français ( MAEE/CNRS) situé au Caire, inaugure ses "Carnets" - Égypte en révolution(s) - hébergés par la plateforme hypotheses.org.

Ils présentent la recherche "en train de se faire" au CEDEJ en sciences sociales. Ils accueillent des analyses, traductions d'articles de presse, entretiens, carnets de terrain, cartographies, photographies, etc., qui permettent de visualiser la diversité des expressions politiques et culturelles dans la nouvelle Égypte.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cedej
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 1 sur 32