Newsletter
Nom :
Courriel :
Pays :
Instit. :

Le réseau des Ifre sur facebookRejoingnez le réseau des Ifre sur Twitter
Accueil Présentation Recrutements Postes Afficher les articles par mots-clés: archéologie
Postes offerts au recrutement par les Ifre

Carnets de l'Ifpo : L’archéologie en temps de crise : impressions du congrès ICAANE 2012 Dans certaines communautés de sportifs, les seuls repères temporels véritablement partagés sont les Jeux Olympiques : Sydney en 2000, Athènes en 2004, Pékin 2008, leurs protagonistes, leurs déceptions. D'une certaine manière, dans la petite communauté de l'archéologie proche-orientale, les conférences ICAANE (International Congress on the Archaeology of the Ancient Near East) font souvent office de jalons en ce qui concerne les retrouvailles, les échanges et les discussions entre les spécialistes du secteur. Tout le monde se rappelle d'un atelier de discussion sur la technologie céramique organisé en 2006 à Madrid, des célébrations en 2008 à Rome des résultats de la mission italienne à Ebla, ou d'une époustouflante présentation en 2010 à Londres des fouilles sur le palais et les tombes royales de Qatna (Syrie). En effet, depuis sa première édition à Rome en 1998, le but du colloque ICAANE est exactement celui-ci : représenter un moment de rencontre officielle, tous les deux ans, pour permettre d'établir et renforcer des liens entre chercheurs qui travaillent partout dans le monde et ont rarement la possibilité de se connaître directement, de s'adresser réciproquement des questions, d'exposer leurs travaux les uns aux autres, ou de poser les bases de programmes communs.

argaiv1181

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

ifea-anatolia-xxAnatolia Antiqua/Eski Anadolu

Institut français d'études anatoliennes/De Boccard, Istanbul, XX, 2012

Sommaire

Néhémie STRUPLER : Reconstitution des vases à reliefs monochromes d'Alaca Höyük et d'Eskiyapar

Alice MOUTON : Trois fragments hittites inédits en provenance d'une collection privée d'Istanbul

Olivier CASABONNE avec la collaboration d'Anaïs LAMESA et de Pascal LEBOUTEILLER : Notes anatoliennes

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul
Lundi, 04 Juin 2012 18:32

Parution Ifea-GD: Anatolia Antiqua XX

Parution Ifea-GD: Anatolia Antiqua XXAnatolia Antiqua, Istanbul, Institut français d'études anatoliennes, XX, 2012

Sommaire

Reconstitution des vases à reliefs monochromes d'Alaca Höyük et d'Eskiyapar
Néhémie STRUPLER

Trois fragments hittites inédits en provenance d'une collection privée d'Istanbul
Alice MOUTON

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Parution Cefas: Le Yémen et les Yéménites, tels que vus, décrits et aimés par Claudie FayeinMichel Tuchscherer (éditeur, avec la collaboration des enfants Fayein)

Sanaa, CEFAS, 2012, 215 p., bilingue français-arabe

Cet ouvrage est né à partir d'une exposition sur Claudie Fayein, réalisée en octobre 2010 et tenue au Musée national de Sanaa. C'était une des manifestations organisées dans le cadre du quarantième anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Yémen. Cette exposition est accessible sur le site du CEFAS. Entre temps, la famille nous a confié un nouveau manuscrit de Claudie Fayein, rédigé entre 1981 et 1987 et resté jusqu'ici inédit. Comme le premier ouvrage, celui-ci a été très largement conçu en chapitres thématiques organisés autour des missions successives effectuées entre 1969 et 1976 dans les différentes régions du Yémen pour la constitution des collections du Musée de Sanaa.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cefas - Sanaa

ifea-gd-zeugma-iCatherine Abadie-Reynal et Rıfat Ergeç (eds.)

Istanbul, Paris, IFEA - De Boccard, 2012, 342 p.

ISBN 978-2-36245-004-4

Cette publication présente un ensemble de maisons fouillées juste avant que le site de Zeugma ne soit immergé par un lac de barrage sur l'Euphrate. Il s'agit de maisons luxueuses comme le montre le matériel mis au jour. Au-delà de cette découverte, inattendue dans les confins de l'Empire romain, la fouille de ces maisons permet de suivre leur évolution jusqu'au milieu du IIIe s., quand elles sont détruites par une attaque sassanide.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

« Dommage collatéral » à Qalaat el Mudiq (15 mars 2012) (source : Le patrimoine archéologique syrien en danger, extrait d’une vidéo postée sur Youtube)Aux habitants de Qalaat el Mudiq

Toute situation de conflit, entre différents États ou à l'intérieur d'un même pays, entraîne de nombreux dommages. Les premiers concernent nous-mêmes, les hommes, qui se déchirent et s'entre-tuent.

Cependant, l'homme est capable également de grandes actions, de grandes réalisations : la moindre maison que l'on bâtit, le moindre atelier d'artisanat, le plus petit puits, et bien sûr le beau palais avec son grandiose décor, la plus puissante citadelle, le plus vénéré des temples avec ses œuvres d'art consacrées, tout cela témoigne de notre capacité à créer, à vivre, à laisser la trace de notre vie et de notre civilisation, que ce témoignage soit de notre part intentionnel ou non. Cette capacité existe depuis toujours, depuis les grottes peintes et les silex taillés de la Préhistoire jusqu'aux mosquées de l'époque omeyyade en passant par les villes de l'âge du Bronze et les puissantes murailles de l'Antiquité classique. C'est dans notre nature même que de laisser une trace de notre passage : notre squelette, qui ne disparaît pas une fois en terre, témoigne de ce que nous fûmes. Quelle que soit la situation politique de nos pays, notre passage sur terre est bref ; en dépit de cette brièveté, ce que nous créons nous survit, et peut ainsi témoigner.

 

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Carnet de l'Ifpo: Une promenade entre les tombes à Mar Mitr : considérations archéologiquesParmi Les cités invisibles d'Italo Calvino, Melania, Adelma, Eusapia, Argia et Laudomia témoignent du rapport entre la ville et les morts : des relations concernant à la fois l'osmose démographique entre les deux mondes, les liens sociaux qui se nouent des deux côtés, et les connexions physiques, d'ordre symétrique, renversé, ou de simple continuité. Mar Mitr (Saint Dimitri) à Achrafieh (Beyrouth), comme tout cimetière, tient quelque chose de chacune de ces cités.

Que la perspective soit photographique, historique, environnementale ou archéologique, les lieux, en eux-mêmes, ne se dévoilent pas sans une médiation, un élément d'engagement matériel et émotif qui permette de se les approprier : une caméra, un carroyage topographique, un souvenir, une explication, la beauté lancinante du sourire de quelqu'un qui nous accompagne. À Mar Mitr, l'introduction à l'histoire de la communauté orthodoxe de Beyrouth ne se fait ni par des panneaux, ni par des guides, ni par l'aspect sombre de beaucoup de cimetières de la même époque, à l'esthétique proche du romantisme maniéré des Chants d'Ossian ou de l'Île des morts de Böcklin. Pour celui qui s'y promène pour la première fois, les épitaphes qui retracent les fréquents liens de parenté entre les titulaires des tombes et l'onomastique de tradition grecque assez répétitive créent, plutôt, l'impression d'une version libanaise de l'Anthologie de Spoon River d'Edgar Lee Masters, étalée sur presque deux siècles de vie d'une communauté beyrouthine.

 

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

ifea-archeologiaDe Giersz, Milosz; Ghezzi, Iván (eds.)

Institut français d'études andines-IFEA/Centro de estudios precolombinos de la Universidad de Varsovie, Janvier 2012 , 474 p.

Desde los trabajos pioneros de Julio C. Tello, el valle bajo de Casma se convirtió en una de las regiones mejor estudiadas de la arqueología peruana. Pero fue en la última década cuando se produjo un verdadero despegue de la arqueología en toda la región costera de Ancash, con la aparición de nuevos proyectos de investigación de mediano y largo plazo, no sólo en los focos tradicionales de investigación en Casma y Nepeña, sino también en los valles de Santa, Culebras y Huarmey.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français d'études andines

Parution Ifpo: Inscription grecques et latines de la Syrie - PalmyreJean-Baptiste Yon

Bibliothèque archéologique et historique (BAH), 195

Beyrouth, Presses de l' IFPO, 2012, 520 p.

ISBN 978-2-35159-190-1

La cité de Palmyre (aujourd'hui Tadmor, en Syrie) est bien connue pour ses vestiges d'époque romaine et pour la richesse de son architecture, témoins de plusieurs siècles de prospérité. Elle a livré aussi quantité d'inscriptions qui permettent de mettre des noms sur les visages des bustes funéraires et d'attribuer les monuments de la ville à des bienfaiteurs. Rédigés en araméen et en grec pour la plupart, ces textes datent surtout de l'époque romaine (Ier-IIIe siècle apr. J.‑C.), plus rarement de la période protobyzantine (IVe-VIIe siècle apr. J.‑C.).

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Ifpo: Signature d'un accord entre l'Ifpo et la direction des Antiquités de Jordanie Le 27 février, Jacques Seigne,représentant le directeur de l' IFPO, a signé avec le directeur du Département des Antiquités M. Fares Hmoud, en présence de Son Excellence Madame l'Ambassadrice de France en Jordanie, Corinne Breuzé, et du ministre jordanien du tourisme et des antiquités, M. Nayef Al Fayez,un accord reconduisant en les précisant les engagements respectifs de l'Ifpo et du service des Antiquités dans la préservation du site de Jerash.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 6 sur 12