Newsletter
Nom :
Courriel :
Pays :
Instit. :

Le réseau des Ifre sur facebookRejoingnez le réseau des Ifre sur Twitter
Accueil Présentation Recrutements Postes Afficher les articles par mots-clés: archéologie
Postes offerts au recrutement par les Ifre

Cyrrhus 1. Le théâtre de Cyrrhus, d'après les archives d’Edmond FrézoulsSous la direction de Jeanine Abdul-Lassih

argaiv1093

Beyrouth, Institut français du Proche-Orient, 2012

Bibliothèque archéologique et historique (BAH 196)

ISBN : 978-2-35159-195-6

28 × 22 cm, 522 pages, hardcover, 500 illus. NB et coul. (photographies, cartes, dessins et plans (dont deux dépliants).

Ce premier volume de la nouvelle série intitulée Cyrrhus, est consacré aux fouilles de la mission française et, plus particulièrement, aux travaux menés sur le théâtre entre 1952 et 1993. La mission, dirigée par Edmond Frézouls, s'est en effet particulièrement employée au dégagement de l'édifice de spectacles, daté par le fouilleur de la deuxième moitié du IIe siècle de notre ère.
Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

LogoIfpo2011_cLe poste de directeur du département scientifique d'archéologie et histoire de l'Antiquité à l'Institut français du Proche-Orient sera renouvelé en septembre 2013. L'appel à candidature est publié sur le site du Ministère des affaires étrangères. Sa mission : initier et coordonner l'élaboration et la mise en œuvre de projets individuels ou collectifs de recherche en archéologie dans le Proche-Orient antique.

Date limite de dépôt des candidatures : 15 janvier 2013.

Date de prise de fonction : 1er septembre 2013

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

trav-297Sous la direction de Danièle Lavallée et Michèle Julien

Lima, Institut français d'études andines/Pontificia universidad católica del Perú, 2012, 478 p.

Travaux de l'Ifea, tome 297

ISBN: 978-9972-623-74-5

Las excavaciones conducidas en la Quebrada de los Burros (dpto de Tacna) entre 1995 y 2009. han descubierto un campamento de pescadores-recolectores (QLB) ocupado entre 10000 y 7000 a. P. durante el Holoceno temprano y medio. Seis niveles sucesivos de ocupación han sido excavados por decapado. cada uno contando con terraplenes acondicionados, vestigios de abrigos construidos, fogones. áreas de actividad y acumuladores de desechos alimenticios de origen marino, mezclados con restos de fauna terrestre.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français d'études andines

Carnets de l'Ifpo : L’archéologie en temps de crise : impressions du congrès ICAANE 2012 Dans certaines communautés de sportifs, les seuls repères temporels véritablement partagés sont les Jeux Olympiques : Sydney en 2000, Athènes en 2004, Pékin 2008, leurs protagonistes, leurs déceptions. D'une certaine manière, dans la petite communauté de l'archéologie proche-orientale, les conférences ICAANE (International Congress on the Archaeology of the Ancient Near East) font souvent office de jalons en ce qui concerne les retrouvailles, les échanges et les discussions entre les spécialistes du secteur. Tout le monde se rappelle d'un atelier de discussion sur la technologie céramique organisé en 2006 à Madrid, des célébrations en 2008 à Rome des résultats de la mission italienne à Ebla, ou d'une époustouflante présentation en 2010 à Londres des fouilles sur le palais et les tombes royales de Qatna (Syrie). En effet, depuis sa première édition à Rome en 1998, le but du colloque ICAANE est exactement celui-ci : représenter un moment de rencontre officielle, tous les deux ans, pour permettre d'établir et renforcer des liens entre chercheurs qui travaillent partout dans le monde et ont rarement la possibilité de se connaître directement, de s'adresser réciproquement des questions, d'exposer leurs travaux les uns aux autres, ou de poser les bases de programmes communs.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

ifea-anatolia-xxAnatolia Antiqua/Eski Anadolu

Institut français d'études anatoliennes/De Boccard, Istanbul, XX, 2012

Sommaire

Néhémie STRUPLER : Reconstitution des vases à reliefs monochromes d'Alaca Höyük et d'Eskiyapar

Alice MOUTON : Trois fragments hittites inédits en provenance d'une collection privée d'Istanbul

Olivier CASABONNE avec la collaboration d'Anaïs LAMESA et de Pascal LEBOUTEILLER : Notes anatoliennes

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul
Lundi, 04 Juin 2012 18:32

Parution Ifea-GD: Anatolia Antiqua XX

Parution Ifea-GD: Anatolia Antiqua XXAnatolia Antiqua, Istanbul, Institut français d'études anatoliennes, XX, 2012

Sommaire

Reconstitution des vases à reliefs monochromes d'Alaca Höyük et d'Eskiyapar
Néhémie STRUPLER

Trois fragments hittites inédits en provenance d'une collection privée d'Istanbul
Alice MOUTON

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

Parution Cefas: Le Yémen et les Yéménites, tels que vus, décrits et aimés par Claudie FayeinMichel Tuchscherer (éditeur, avec la collaboration des enfants Fayein)

Sanaa, CEFAS, 2012, 215 p., bilingue français-arabe

Cet ouvrage est né à partir d'une exposition sur Claudie Fayein, réalisée en octobre 2010 et tenue au Musée national de Sanaa. C'était une des manifestations organisées dans le cadre du quarantième anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Yémen. Cette exposition est accessible sur le site du CEFAS. Entre temps, la famille nous a confié un nouveau manuscrit de Claudie Fayein, rédigé entre 1981 et 1987 et resté jusqu'ici inédit. Comme le premier ouvrage, celui-ci a été très largement conçu en chapitres thématiques organisés autour des missions successives effectuées entre 1969 et 1976 dans les différentes régions du Yémen pour la constitution des collections du Musée de Sanaa.

Article publié dans la catégorie : Actualité du Cefas - Sanaa

ifea-gd-zeugma-iCatherine Abadie-Reynal et Rıfat Ergeç (eds.)

Istanbul, Paris, IFEA - De Boccard, 2012, 342 p.

ISBN 978-2-36245-004-4

Cette publication présente un ensemble de maisons fouillées juste avant que le site de Zeugma ne soit immergé par un lac de barrage sur l'Euphrate. Il s'agit de maisons luxueuses comme le montre le matériel mis au jour. Au-delà de cette découverte, inattendue dans les confins de l'Empire romain, la fouille de ces maisons permet de suivre leur évolution jusqu'au milieu du IIIe s., quand elles sont détruites par une attaque sassanide.

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Ifea - Georges Dumézil - Istanbul

« Dommage collatéral » à Qalaat el Mudiq (15 mars 2012) (source : Le patrimoine archéologique syrien en danger, extrait d’une vidéo postée sur Youtube)Aux habitants de Qalaat el Mudiq

Toute situation de conflit, entre différents États ou à l'intérieur d'un même pays, entraîne de nombreux dommages. Les premiers concernent nous-mêmes, les hommes, qui se déchirent et s'entre-tuent.

Cependant, l'homme est capable également de grandes actions, de grandes réalisations : la moindre maison que l'on bâtit, le moindre atelier d'artisanat, le plus petit puits, et bien sûr le beau palais avec son grandiose décor, la plus puissante citadelle, le plus vénéré des temples avec ses œuvres d'art consacrées, tout cela témoigne de notre capacité à créer, à vivre, à laisser la trace de notre vie et de notre civilisation, que ce témoignage soit de notre part intentionnel ou non. Cette capacité existe depuis toujours, depuis les grottes peintes et les silex taillés de la Préhistoire jusqu'aux mosquées de l'époque omeyyade en passant par les villes de l'âge du Bronze et les puissantes murailles de l'Antiquité classique. C'est dans notre nature même que de laisser une trace de notre passage : notre squelette, qui ne disparaît pas une fois en terre, témoigne de ce que nous fûmes. Quelle que soit la situation politique de nos pays, notre passage sur terre est bref ; en dépit de cette brièveté, ce que nous créons nous survit, et peut ainsi témoigner.

 

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient

Carnet de l'Ifpo: Une promenade entre les tombes à Mar Mitr : considérations archéologiquesParmi Les cités invisibles d'Italo Calvino, Melania, Adelma, Eusapia, Argia et Laudomia témoignent du rapport entre la ville et les morts : des relations concernant à la fois l'osmose démographique entre les deux mondes, les liens sociaux qui se nouent des deux côtés, et les connexions physiques, d'ordre symétrique, renversé, ou de simple continuité. Mar Mitr (Saint Dimitri) à Achrafieh (Beyrouth), comme tout cimetière, tient quelque chose de chacune de ces cités.

Que la perspective soit photographique, historique, environnementale ou archéologique, les lieux, en eux-mêmes, ne se dévoilent pas sans une médiation, un élément d'engagement matériel et émotif qui permette de se les approprier : une caméra, un carroyage topographique, un souvenir, une explication, la beauté lancinante du sourire de quelqu'un qui nous accompagne. À Mar Mitr, l'introduction à l'histoire de la communauté orthodoxe de Beyrouth ne se fait ni par des panneaux, ni par des guides, ni par l'aspect sombre de beaucoup de cimetières de la même époque, à l'esthétique proche du romantisme maniéré des Chants d'Ossian ou de l'Île des morts de Böcklin. Pour celui qui s'y promène pour la première fois, les épitaphes qui retracent les fréquents liens de parenté entre les titulaires des tombes et l'onomastique de tradition grecque assez répétitive créent, plutôt, l'impression d'une version libanaise de l'Anthologie de Spoon River d'Edgar Lee Masters, étalée sur presque deux siècles de vie d'une communauté beyrouthine.

 

Article publié dans la catégorie : Actualité de l'Institut français du Proche-Orient
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>
Page 6 sur 13